Est-il interdit d’utiliser le GPS de son smartphone au volant ? Découvrez la réponse ici !

Est-il interdit d'utiliser le GPS de son smartphone au volant Découvrez la réponse ici !

Dans notre quotidien ultra-connecté, le smartphone sert de boussole moderne pour de nombreux conducteurs. Mais derrière l’écran tactile, une question demeure : quelle est la légalité de l’utilisation du GPS sur smartphone au volant ? Alors que la technologie de navigation continue de se perfectionner, il urge de comprendre les directives légales et les bonnes pratiques pour éviter les pièges de la distraction. 

Réglementations et exigences légales pour l’usage du GPS au volant

En France, la loi n’interdit pas explicitement l’utilisation du GPS via smartphone au volant, mais elle impose des conditions strictes pour garantir la sécurité. Le Code de la route stipule que le smartphone doit être placé sur un support homologué, bien positionné pour ne pas obstruer la vue. Il ne doit pas être manipulé manuellement pendant la conduite. La programmation de l’itinéraire doit se faire avant le démarrage du véhicule.

Dangers et risques de distraction lors de l’utilisation du GPS

L’utilisation inappropriée du GPS sur smartphone peut gravement distraire le conducteur. Selon les statistiques de la sécurité routière, manipuler un téléphone en conduisant augmente le risque d’accidents de la route par trois. Un simple détour du regard pour ajuster un itinéraire ou vérifier un trajet peut réduire la réactivité face aux imprévus, augmentant ainsi le potentiel de danger.

  Huawei dévoile trois smartphones sensationnels : leur succès sans Google est-il possible ?
Est-il interdit d'utiliser le GPS de son smartphone au volant  Découvrez la réponse ici !

Protocoles de sécurité et bonnes pratiques pour l’usage du GPS

Pour une utilisation sûre du GPS, les conducteurs doivent s’assurer de fixer le smartphone sur un support adapté avant de démarrer. Le dispositif doit être configuré pour permettre une navigation à commande vocale pour minimiser la nécessité de toucher l’appareil en route. Ajuster les préférences telles que le volume ou les alertes visuelles doit être effectué à l’arrêt, jamais en conduisant.

À toutes fins utiles, lisez : Changement d’heure : votre smartphone et montre risquent-ils de vous trahir cet été ? Découvrez la vérité !

Conséquences et pénalités en cas d’infraction des règles d’usage du GPS

Le non-respect de ces règles peut entraîner des sanctions sévères. Les infractions peuvent mener à une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de trois points sur le permis de conduire. En cas de récidive, l’amende peut atteindre jusqu’à 3000 € et un retrait de huit points. Ces mesures soulignent l’importance de suivre scrupuleusement les directives pour éviter des conséquences légales graves.

Lire aussi : Smartphones : le mode « Ne pas déranger » séduit de plus en plus de personnes (et à juste titre) !

Alternatives sécuritaires pour la navigation au volant

Pour ceux qui recherchent des options plus sécurisées, envisager l’utilisation de systèmes de navigation intégrés ou de GPS autonomes pourrait être une solution. Ces dispositifs présentent souvent des interfaces plus adaptées à la conduite, avec de grandes cartes facilement lisibles. Ils disposent également de commandes vocales plus réactives qui réduisent les distractions.

Lire aussi : Quels sont les enjeux éthiques autour de la collecte de données sur les utilisateurs de jeux mobiles ?

  Quels sont les meilleurs smartphones Google en 2024 ? obtenez ces détails pour faire le bon choix !